in fine





En conclusion des précédents articles rappelons que l'Homme, selon la sagesse antique chinoise est le trait d'union, entre les forces, de la Terre, lieu où il réside, et, celles du Ciel, temps qui passe.


C'est à dire que la capacité de l'homme est aussi celle de pouvoir ne rien lâcher jusqu'au bout, de favoriser, en la renforçant, la partie éclairante de son humanité, et de résister à son côté sombre.




Enfin, ce proverbe chinois illustre, je trouve, assez bien ceci:
"Mieux vaut allumer une chandelle que de maudire l'obscurité"


Commentaires