" Nez " vous avez dit " nez " ?





Comme une des multiples applications des Ba Zi (piliers de la destinée), l'aide à l'orientation (professions, activités) est remarquable, mais s'avère aussi complexe, du fait même de la méthode, ainsi que de la responsabilité qu'elle entraîne.
J'illustrerai un cas assez subtil, celui de la profession de parfumeur ou plus exactement de créateur de parfums (le manque de précision dans ce genre d'arts étant rhédibitoire), et celui d'oenologue, les deux étant surnommés "nez", mais qui, dans leur finalité n'ont pas grand chose à voir, du moins sur un plan énergétique, puisque c'est cela dont il est question!

L'objet, ou encore la finalité de l'activité, des créateurs de parfums est d'inventer, de créer de nouvelles fragrances: travail d'imagination, de création par excellence relié en énergétique chinoise à l'énergie connue sous le terme de "Bois".


Pour ce qui est des oenologues, la modalité énergétique du métier, c'est à dire de sa finalité, est tout à fait différente: en effet, l'objet est de maîtriser les processus naturels de vinification. Deux points à ce sujet: la vinification, qu'est-ce que c'est?..C'est le nom donné au processus de transformation du vin; d'un point de vue de l'énergétique chinoise, le vin, en tant que liquide, ainsi que la transformation s'apparentent à "l'Eau". Attention, c'est le vin qui se transforme et qui est apparenté à cet élément...pas l'oenologue!

L'oenologue , au contraire a en charge le contrôle de ce processus: c'est un aspect de l'énergie "Terre", qui régule celle de "l'Eau" (regardez l'exemple des digues, canaux, lits de rivière...), auquel le vin s'apparente. Par ailleurs, la "vinification" relève d'un procédé de stockage (en l'occurence celle du vin), aspect de l'élément "Terre" également.
Voyez, c'est subtil; quand je pense que certains imaginent que cette profession est assimilée à des 'voyantes de foire'! Bref, comme diraient certains, "y'a encore du chemin!".

On peut ajouter qu'on retrouve l'aspect "Terre" également dans les connaissances pratiques et scientifiques, sujet principal, corpus, de cette profession.


Si nous récapitulons à ce stade, ces 2 disciplines reposent en premier lieu sur une analyse, au sens premier (distinguer une chose d'une autre), activité mentale reliée à la qualité du "Métal", via le moyen, entre autres*, du "nez", associé également au métal! C'est leur 1er "outil"...pour permettre d'arriver à leurs fins:
- de créateur dans le cas du parfumeur.
- de connaisseur dans le cas de l'oenologue.

On voit donc que, malgré un outil commun, la finalité des 2 métiers est complètement différente; dans l'un il s'agit d'une modalité "Bois", et, dans l'autre, de la "Terre". Et c'est ceci qu'il faut viser en énergétique chinoise.

En effet, selon cette méthode de bilan énergétique chinois, l'impact d'une activité que l'on exerce longtemps, comme un métier, a un retentissement sur notre matrice énergétique, et conséquemment, sur notre santé.
Un exemple bref: une personne ayant un excès en "Eau", qui lui soit défavorable, verra sa force décliner si elle travaille en contact avec l'eau (plongeur, marin, coursier...par exemple).


Parmi les parfumeurs célèbres, je pourrai citer Jean-Paul Guerlain, Ernest Beaux inventeur du fameux "Chanel n°5", connu comme l'un des plus grands parfumeurs au monde, et de nos jours, Francis Kurkdjian.
Et de quoi était ou est faite leur matrice énergétique personnelle?....Les experts l'auront deviné!...D'un excès de "Métal" et d'une quasi-inexistance de "Bois", ce qui fait de ce dernier élément un critère majeur de grand talent dans des disciplines en rapport avec ce dernier.
On pourrait aller plus loin en disant qu'en utilisant ce support "Métal" (via le "nez"), celui-ci est draîné...et ainsi en voie de rééquilibrage.

Ainsi vous l'aurez compris, il s'agit de distinguer la finalité d'une activité, sa fonction, des moyens pour y parvenir...Ceci fera une grande différence dans les conseils à donner...

*Je laisserai les experts à leurs réflexions et à leurs recherches concernant les autres moyens qu'ont à leur disposition les oenologues: la fameuse "dégustation" comprenant la robe (la vue), le nez (l'odorat), la bouche (goût et rétro-olfaction).


Bonne dégustation!


Commentaires

  1. Merci Béatrice pour cette mise au point très éclairante. Cet article siège désormais dans mes annales. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire