De 2017 à 2018





Comme j'avais évoqué Thomas Pesquet pour l'année 2017, voyons quelles pourraient être les données énergétiques pour l'an prochain...
et bien, on change presque du tout au tout ! A l'instar de cet artiste, Dino Tomic qui joue sur la polarité positive-négative des images.

A commencer par la figure centrale, incarnée en 2018 par l'énergie appelée " 9  Pourpre ", qui est celle d'une femme dans la force de l'âge, entre 30 et 45 ans ; seul ce dernier facteur reste commun aux 2 années 2017, 2018.
 Le  " 9 Pourpre " est synonyme de rapidité, de fulgurance, de visibilité à l'inverse de l'énergie  " 1 Blanc "  à l'oeuvre en 2017, prenant des détours, imprévisible, obscur, invisible...

 Le  " 9 Pourpre "  représente par ailleurs la célébrité, donc aussi une personne célèbre.

Poursuivons avec la dynamique pour une telle personne, ou notion, préexistante: quel sera son enjeu ?
Je développerai ce concept comme une petite histoire !

C'est un peu comme si le  " 9 " voulait prendre la vedette au  " 5  Jaune " : très mauvais idée !...
Le  " 5 " va se venger : il va éteindre les projecteurs, faire sombrer la vedette etc....via notamment l'entremise de personnes représentant l'autorité (figures de pouvoir etc.), ou d'éléments en rapport avec le Métal.
C'est, pour exemple, une année de ce type qui vit le Concorde s'abîmer (analyse ici), à cause d'une lamelle en titane (métal dur)...Voilà !

C'est donc à  l'opposé de ce qui s'est passé cette année: passer de l'ombre à la lumière, dans le cas de Thomas Pesquet; ou, mettre au grand jour ce qui était caché, dans le cas Weinstein...Comme un mouvement ascendant: ce qui est bas monte.
A l'inverse de cette année à venir donc, où ce qui est haut redescend.

On comprend mieux aussi pourquoi les énergies en transit au centre sont particulièrement exposées...
Une phrase brève, presque lapidaire pour résumer la dynamique du  " 9  Pourpre " en 2018: " Turn off  the light".

Cela pourrait être, au positif, une femme célèbre, qui souhaiterait se recentrer sur sa famille (ou communauté), soutenue en cela par son mari (ou un mentor), ou encore, famille dont elle serait le  " chef  " .
Ou, de développer sa carrière, de délaisser les feux de la rampe, pour continuer à progresser dans sa carrière...


Ici donc dans cette partie a été abordée la dynamique, pour une énergie préexistante.
Nous verrons dans le post suivant quelles sont les potentialités pour ce qui n'est, encore, pas...

Bis bald !


Commentaires