Grammaire énergétique




Malheureusement, l'énergétique n'est pas plus simple que la grammaire et pourrait, en effet ressembler à ça !
Il est vrai que l'énergétique chinoise s'est donné comme objet d'observer les choses, afin de comprendre le monde qui nous entoure... Afin de mieux y vivre ! Et le monde, l'univers n'est pas chose simple à comprendre !
Ainsi, au fil des siècles, les résultats ont été synthétisés, les méthodes d'observation et d'analyse ont évolué...
Et, pour peu qu'on se soit intéressé à cette culture, on n'aura pas manqué de noter que, la finesse d'observation est impressionnante.


Parmi l'une de ces techniques, je trouve que l'une d'entre elles s'applique merveilleusement bien à  " l'événementiel " . Il s'agit, certains l'auront deviné, de la méthode du Jiu Gong Ming Li. En effet son prisme convient bien à la description de faits.


Dans cette méthode, on analyse une énergie au travers de ce à quoi elle est affiliée, en tant que:
- personne (en tant que place: ex. père).
- Gua (définit un type d'énergie, par année de naissance)
- concept (ce qui voyage dans l'air par exemple; la célébrité, etc...)
- pays, et ainsi la dynamique afférente.


C'est là que s'ouvre à nous l'immense champ d'interprétation, dont l'image de début d'article traduit bien les possibilités (la place de l'adverbe, du sujet, du complément d'objet ...); mais aussi du fait de l'étendue du champ lexical, cependant très précis, d'une seule et même énergie.

Nous le verrons dans les prochains posts particulièrement; un exemple en attendant : l'énergie de cette année 2017, qui s'achève, le  " 1  Blanc "  est affilié à l'eau, et ainsi à toutes ses représentations, sur le plan énergétique : cela va de l'industrie des boissons alcoolisées aux inondations, en passant par l'addiction, la perte, les événements liés au sexe, la peur, l'introspection, la religion, le recentrement sur une communauté, le facteur épidémique, la contamination etc...


Ainsi s'ébauchent des phrases, au sens et au contenu précis : cependant, elles obéissent à des règles d'observation, enfin tout du moins si l'on recherche la précision ! Ce qui m'incite à parler de  " grammaire "  énergétique.

Ces probabilités de scénarios trouveront t-elles une place pour s'incarner, dans la réalité ?... Ceci est plutôt affaire de contexte. Ce qui pourrait m'amener à écrire, en escorte de mes articles (emprunté à Jorge Volpi) : 
" Ces scénarios sont imaginaires. Toute ressemblance avec la réalité est à imputer à cette dernière " !


J'aborderai dans la suite d'articles à venir le climat énergétique de l'année 2018, un enjeu d'une énergie en particulier, qui pourrait s'appliquer à une personne (notion de Gua ou de concept). Et aussi les défis, ou occurrences pour des pays en particulier.


A bientôt !


Commentaires